Comment pirater Messenger facilement ?

1 milliard et des poussières, c’est le nombre de personnes qui utilisent Facebook Messenger. Cela signifie que 1/7 de l’humanité utilise cette messagerie. Et il doit y en avoir des messages et des discussions confidentielles qui doivent circuler dessus. Mais nous, on est plus modeste et on veut surveiller nos enfants ou notre conjoint.

La popularité de Messenger

La popularité de Messenger chez les jeunes atteint des sommets effarants. Ils ne parlent que par cette messagerie. Et Messenger est un écosystème à part entière. Vous pouvez acheter des produits, recevoir des publicités ou organiser des événements. Et dans la plupart des cas, il n’y a jamais de problèmes sur Messenger. Mais avec des nouvelles menaces comme le cyberharcèlement ou les prédateurs en ligne, il est important de surveiller ce que font vos enfants sur Messenger.

Dans le cas du cyberharcèlement, l’attaque est maximale. Car cette pratique va viser un enfant en particulier, peut-être le vôtre, par tous les enfants d’un même groupe à l’école. Et comme ils sont tous sur Messenger, la victime va recevoir des tonnes de messages. Comme cela se produit en vague et que vous pourrez pirater Messenger selon nos conseils, vous le verrez venir et prendrez les mesures nécessaires.

Pour les prédateurs, c’est un peu différent. Ils vont souvent à la pêche sur des profils vulnérables. Ils vont engager la conversation et petit à petit, demander des détails personnels sur l’enfant. On peut le détecter en cherchant des profils qui ne sont pas dans l’entourage de la personne. Par exemple, si un adulte de 40 ans se trouve constamment dans l’historique de conversation de votre enfant, il est temps de fouiner un peu.

Notre avertissement sur pirater Messenger

Avant toute chose, on lance notre avertissement habituel. Certaines méthodes que nous décrivons ici sont strictement punies par la loi. Nous allons aborder le piratage domestique, mais également pour pirater n’importe quel compte Messenger. Ce que nous donne ici est uniquement à titre informatif. Vous faites ce que vous voulez avec ces informations.

Utilisez 3 amis pour piéger la victime

Cette technique est assez efficace, mais son inconvénient est que le piratage sera rapidement découvert. Vous devez aussi connaitre l’adresse mail de la victime. Ensuite, vous devez créer 3 comptes Facebook et une fois que c’est fait, vous devez envoyer des demandes d’ami à la victime. Les demandes d’amis sont un réflexe pour les utilisateurs de Facebook et vous avez de bonnes chances d’être accepté. Si cela ne marche pas du premier coup, alors réessayez plusieurs fois à quelques jours d’intervalle. Généralement, ça passe.

Une fois que vos trois comptes sont amis avec la personne. Vous allez sur Facebook et vous tentez de vous connecter avec son adresse mail. Évidemment, vous ne connaissez pas son mot de passe et vous n’avez pas accès à son compte mail. Mais si c’est pour surveiller votre enfant, vous pouvez sans doute avoir accès à son numéro. Facebook peut vous permettre de récupérer le mot de passe en envoyant un code sur le téléphone.

Si cela ne marche pas, alors on passe à la suite. Au bout de quelques essais, Facebook vous dit si vous avez un problème avec un mot de passe. Cette fois, dites que vous ne vous souvenez pas de votre adresse mail. Et il vous permettra de récupérer le compte avec 3 de vos amis Facebook. Fournissez-leur les adresses des 3 comptes Facebook et vous pourrez changer d’adresse mail sur le compte de la victime. Mais comme je l’ai dit, la victime se rendra rapidement compte qu’on lui a volé son compte. Mais ce sera largement suffisant pour pirater Messenger et lire les messages.

Le piratage de Messenger via les Cookies

Quand je n’avais pas encore de connexion internet, j’avais l’habitude d’utiliser des cybercafés. Et autant dire que pour la sécurité, ils n’étaient pas très au point. Donc, un jour, j’attendais mon tour et une personne termine sa session, paye et s’en va. Je prends sa place. Je lance Yahoo et Facebook comme à mon habitude et quelle ne fut pas surprise que je me retrouve dans les comptes Yahoo et Facebook de la personne qui m’avait précédé.

Le piratage du Cookie fonctionne de la même manière. Quand vous êtes sur votre PC, vous n’allez pas enregistrer chaque mot de passe sur chaque site. Non, ce sont les Cookies, des bouts de code dans votre navigateur, qui vont le faire à votre place.

Ces Cookies enregistrent les sessions de navigation sur votre ordinateur. Et ils s’en fichent de savoir la personne qui est connectée. Si vous voulez pirater Messenger sur un ordinateur partagé, c’est la meilleure technique. Car peu de personnes prennent l’habitude de se déconnecter de Facebook une fois qu’ils ont fini. Et en fait, vous pourrez lire aussi leurs mails et des messages sur d’autres sites.

L’utilisation d’un logiciel espion

Pour moi, c’est la meilleure solution. Les logiciels espions sont littéralement fleuris sur le marché ces dernières années. La raison à une démocratisation de la technologie et à une hyper-connectivité des utilisateurs. On se connecte depuis de nombreux appareils et on laisse constamment des traces qu’on n’arrive pas à supprimer. Parfois, on ne se rend même pas compte des informations qui trainent derrière nous.

Parmi les meilleurs logiciels espions, on peut citer Mspy, Hoverwatch et Flexispy qui combine la fiabilité, la discrétion et un prix abordable. Comment ça marche ? Ces logiciels espions sont surtout conçus pour le téléphone, mais il y a des entreprises qui fournissent des versions Desktop. La seule chose est que vous devez avoir accès physiquement à l’appareil.

Les avantages sont nombreux. Vous ne pourrez pas seulement pirater Messenger, mais également Whatsapp, Instagram, les SMS, les mails, la localisation géographique. En fait, tout ce qui se trouve sur le téléphone, vous pourrez le pirater. Dans le cas des PC, vous aurez des fonctionnalités plus limitées comme l’enregistrement de frappe et la capture d’écran. Mais la plupart des gens, surtout les jeunes, utilisent Messenger sur leur téléphone.

Est-ce que c’est légal ?

Comme on l’a mentionné, toutes les informations que nous donnons à titre purement informatif. Toutefois, vous pouvez faire ce que vous voulez du moment que vous avez acheté l’appareil. C’est notamment le cas pour ses enfants ou pour sa conjointe. Donc, il n’y a pas de problème majeur.

La force des logiciels espions comme Mspy, Hoverwatch et Flexispy est qu’ils vous donnent accès à la totalité de Messenger. Les messages, la date et heure, mais également les images et les vidéos. C’est très pratique quand on veut accumuler les preuves pour une affaire de cyberharcèlement ou de prédation en ligne.

Une discrétion absolue

Les autres méthodes pour pirater Messenger ont toujours le risque de se faire attraper. Avec un logiciel espion, c’est impossible. Car le logiciel est conçu pour être totalement invisible. De plus, vous aurez un tableau de bord sur le site officiel pour récupérer toutes les données.

Cela vous permettra de centraliser la surveillance d’un seul endroit. Et il y a des entreprises de logiciels espions comme Mspy, Hoverwatch et Flexispy qui proposent d’exporter les données pour une meilleure analyse.

Le phishing pour pirater Messenger

Une autre technique utilisée est le phishing. C’est de l’ingénierie sociale qui permet de voler les identifiants de Messenger à l’insu de l’utilisateur. Il faut une bonne préparation et un peu d’investissement. La première chose est que vous devez acheter un nom de domaine qui ressemble à Facebook, par exemple, Faccebook ou Faceboook.

Les gens ne vont jamais vérifier l’URL du site. Ensuite, vous créez une page qui doit être identique à celle de l’authentification de Facebook. Sur le web, vous trouverez énormément de maquettes toutes prêtes pour le faire. Et ensuite, vous devez envoyer le lien à votre victime. Et c’est là que la patience et la chance entrent en jeu.

S’il clique sur le lien, il verra simplement la page de Facebook et il fournira les identifiants sans soupçonner quoi que ce soit. Il faudra maitriser le code pour que lorsqu’il fournit les identifiants, vous puissiez les récupérer. Généralement, ça se fait via un formulaire HTML. Ici, on est dans la technique du piratage à grande échelle, car vous pouvez piéger n’importe quelle personne.

Pirater Messenger comme un Pro avec Kali Linux

Jusqu’ici, on vous a présenté des techniques personnelles pour pirater Messenger. Mais cette fois, on vous présente une méthode qui est utilisée par les chercheurs en sécurité informatique. Elle consiste à utiliser la distribution Linux, Kali Linux et un outil qui est fourni dedans qui s’appelle BeEF qui signifie Browser Exploitation Framework. Cet outil permet de prendre le contrôle du navigateur de votre victime. Et donc oui, cela fonctionne uniquement quand la personne utilise Messenger sur son PC.

La première chose est d’installer Kali Linux qui est une distribution Linux spécialement conçue pour les tests de sécurité et le piratage. Vous pouvez l’installer sur une machine virtuelle ou sur un vieux PC qui traine. Ensuite, lancez l’outil BeEF depuis le bureau de Kali avec une icône qui ressemble à une vache. Vous aurez une fenêtre de commande et vous devrez fournir un nom d’utilisateur et mot de passe qui sont « beef », généralement. Et ensuite, on devra recourir de nouveau au Phishing.

BeEF va générer une URL de type : http://127.0.0.1:3000/hook.js. Il faut que la victime clique sur cette URL. Vous pouvez l’envoyer par mail ou la mettre sur un site web. Peu importe où se trouve le lien, il faut simplement que la victime clique dessus. Une fois que c’est fait, vous avez accès au navigateur de la personne. Ce navigateur s’affichera dans BeEF et vous devez aller dans Commands/Social Engineering/Pretty Thief. Ensuite, vous aurez plusieurs modules qui sont des boites de dialogue qui apparaitront dans le navigateur de la victime pendant qu’il est en train de surfer.

Choisissez Facebook parmi les modules et la victime verra une boite de dialogue qui lui demandera son mot de passe et son nom d’utilisateur. Comme elle est en train de surfer sur internet, elle pensera à une déconnexion normale de session et elle fournira les informations. Et hop, cela s’affichera dans BeEF. Efficace et très pratique.

En conclusion

Notre mot de la fin pour pirater Messenger est qu’il existe différentes techniques. Cela va de la plus simplement en espionnant simplement le téléphone. Ou en utilisant Kali Linux comme un pro du piratage. Toutefois, notre recommandation est d’utiliser un logiciel espion comme Mspy, Hoverwatch et Flexispy.

Parmi les avantages, on peut citer le fait qu’il peut tout surveiller sur un téléphone. Et comme vous avez besoin d’un accès physique pour le faire, vous ne faites pas du piratage à grande échelle. Nos conseils s’adressent pour une utilisation personnelle. Pour surveiller et protéger vos enfants contre les menaces en ligne. Ou découvrir que votre mari vous trompe et que vous voulez en être sûr. Dans ces cas précis, le logiciel espion est largement suffisant et tout le monde peut l’utiliser en quelques clics.

Sorry, comments are closed for this post.

Voici le meilleur Logiciel Espion de l'année 2018

Surveillez toutes les applications mobiles et PC avec l´abonnement premium de MSPY

Share This